Une étude américaine lancée en 2019 a démontré que 48 millions de comptes Twitter étaient en fait des bots, des comptes gérés par des programmes informatiques.

Le cas n’est pas isolé. Si on effectuait le même genre d’enquête à propos, par exemple, des sites de rencontre, on découvrirait que 12% des abonnés à ces services sont en réalité des aspirateurs connectés.

En effet, une bonne partie de ces appareils électroménagers, toujours en veille, tuent le temps sur internet pour, je cite :

«pécho des photos de boobs».

Ce phénomène, qui pourrait prêter à sourire, n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement des sites de rencontre et on peut y voir une des raisons de

l’augmentation des poses de lapins et autres phénomènes de ghosting.

Il est intéressant de noter que, malgré tout, 30% des appareils électroménagers trouvent finalement l’âme sœur.

Les sites de rencontre ne sont pas les seuls touchés par ce phénomène. Une analyse approfondie des pratiques du web nous révélerait que 20% des réfrigérateurs connectés produisent 80% des vidéos de chats présents sur la toile, que 5% des machines à laver sont actionnaires de sites de paris en ligne et que 0,01% des compteurs Linky ourdissent des plans pour asservir l’humanité.

Souhaitons-leur beaucoup de succès dans leur entreprise.


Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.