Le 20 juillet 1997, Dimitrios Kataraghionis, quinquagénaire grec sans histoires, fut contraint de se précipiter dans les toilettes de son domicile quelques minutes à peine après s’être régalé d’un plat d’oursins fraîchement pêché. L’un d’entre eux était habité d’une bactérie parasite qui déclencha une réaction violente parmi la flore intestinale du pauvre Dimitrios. Enfermé dans les lieux d’aisance, il laissa libre cours à sa crise gastrique.

Ce que Dimitrios ne sut jamais, c’est que par une alchimie très particulière mettant en jeu une plomberie baroque, l’iode des oursins, un détergeant chimique et les étranges propriétés de certains résidus de digestion, une réaction se produisit au niveau quantique, téléportant la cabine de toilette à différents endroits de l’univers.

Durant le laps de temps passé enfermé à soulager ses intestins, Dimitrios ne se rendit pas compte que les toilettes ont eu le temps de visiter pas moins de 73 planètes extra-solaires.

Parmi celles-ci, douze étaient habitées. 7 ne se rendirent pas compte du passage de Dimitrios, 3 découvrirent avec horreur des excréments humains dans différents endroits incongrus. Les deux dernières fondèrent une religion basée sur cette apparition miraculeuse. Sur l’une des planètes désertiques, les souvenirs laissés par Dimitrios Kataraghionis permirent l’apparition de la vie et, beaucoup plus tard, d’une civilisation florissante.

Quant à Dimitrios, il fit refaire la plomberie de sa maison quelques mois plus tard suite à un dégât des eaux et ne toucha plus un oursin de sa vie.


Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.