Entre le 2 mai et le 15 juillet de l’année 2002, monsieur Charles T. et monsieur Jean-Pierre F., tous deux habitant Marseille, se sont croisés 24 fois par hasard, dont une fois dans le hall du Falkersteiner Palace de Vienne, et une autre dans les pissotières de la buvette du football club de Saint Trivier sur Courtes.

Pourtant, monsieur T. et monsieur F. n’habitent pas le même quartier, n’ont pas les mêmes centres d’intérêt, ni un seul ami commun. Les chances qu’une telle coïncidence se produise une seule fois sont extrêmement faibles, voire statistiquement impensables. Les probabilités que cela se reproduise sont carrément nulles.

Pourtant, à la 24e rencontre, monsieur T., souffrant d’une paranoïa morbide doublée d’une bipolarité profonde, poignarda 72 fois monsieur F. avec une fourchette. Monsieur F. mourut pendant son transfert à l’hôpital. Personne ne réalisa que le nombre de rencontres était un sous-multiple de 72.

Ce qui n’aurait rien changé aux événements, mais aurait sans doute fourni un sujet de conversation à une poignée de mathématiciens du CEA pendant leurs pauses café, si la cafetière n’était pas tombée en panne.


Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.