Évolution

Saison IV

Publié par Insondable prod. le 01/07/2022 · 1 min de lecture

Nous sommes tous fiers de prétendre que la roue est la plus belle des inventions humaines. Fierté bien mal placée en réalité, car la roue a été inventée par une variété rare de babouins vivants dans la jungle indonésienne. Cette invention leur servit principalement pour transporter plus facilement des fruits frais jusqu’à leur tribu. Ils l’abandonnèrent au bout de quelques mois au profit d’un système de transport bien plus efficace, du fait de (je cite) “l’état épouvantable des routes. On se demande ce que fait le gouvernement !”.

Elle arriva dans l’histoire humaine grâce à un paysan indonésien qui découvrit les restes d’un chariot primitif abandonnés dans une ornière, à côté de l’ancêtre du cric et du prototype de la roue de secours. La vivacité d’esprit de l’homme et le bouche-à-oreille firent le reste.

Cet exemple n’est pas isolé et, malgré tout, notre histoire des évolutions technologiques continue d’attribuer toutes les inventions subséquentes au crédit de l’homo sapiens. Pourtant, s’il venait à l’idée d’un historien particulièrement acharné et un peu obsédé de collationner les échanges épistolaires puis numériques de tous les chercheurs du monde entier, il s’apercevrait rapidement que bon nombre de suggestions ayant été à l’origine de grandes découvertes proviennent toutes d’adresses localisées dans les profondeurs de la forêt indonésienne.


NOUS RÉPONDRE

Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.