CGU

Saison IV

Publié par Insondable prod. le 03/06/2022 · 2 mins de lecture

Depuis des années, lorsque quelqu’un s’inscrit sur un site ou un service en ligne, commande un article ou installe un logiciel ou un jeu, il doit cocher une case stipulant qu’il accepte les conditions générales de vente ou d’inscription. Une récente Étude Américaine© nous a fourni les statistiques suivantes ; moins de 0,03% des utilisateurs refusent de cocher cette case. À peine plus de 0,05% de ceux qui la cochent ont réellement lu la quantité interminable de texte constituant les fameuses conditions. Parmi ceux-là, on compte 3% d’experts en litiges et actions légales, et 0,001% d’animaux. Le reste étant composé de personnes souffrant d’au moins une pathologie mentale reconnue.

Une telle négligence ne porte en général pas à conséquences. Sauf en ce qui concerne un petit site de vente en ligne basé en Lithuanie, spécialisé dans les outils de jardin et les produits phytosanitaires pour l’agriculture. Pour une raison inexpliquée à l’heure où nous enregistrons ce bulletin, les conditions générales d’inscription et de vente de ce site sont à moitié rédigées en latin d’une part et en araméen d’autre part.

Si quelqu’un avait l’idée saugrenue de traduire ces conditions, il découvrirait que l’acheteur cède l’intégralité de son âme immortelle à la compagnie lors de son décès, en échange d’une garantie à vie pièce et main d’œuvre sur tous les articles du magasin. Il s’avère que les articles proposés par la boutique sont effectivement d’excellente qualité et que les engrais et insecticides qu’on y trouve sont parmi les moins polluants du marché. En revanche, ce que compte faire la compagnie des âmes de ses clients n’est mentionné nulle part dans le contrat, ce qui constitue une entorse flagrante aux réglementations européennes pour la protection des consommateurs, et mériterait d’être rapporté à qui de droit.


Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.