Tous les ans lorsqu’il part en vacances, monsieur Flapstique, détaillant en bonneterie à Montreux, ajoute à ses bagages un cahier de mots croisés, toujours le même. Non pas qu’il y soit particulièrement attaché, mais c’est un moyen exceptionnellement efficace pour le plonger dans une sieste de plage à n’importe quelle heure. Ce phénomène, additionné à quelques définitions retorses, explique pourquoi monsieur Flapstique ne termine jamais la moindre grille.

Il s’avère, en réalité, que ces grilles sont effectivement impossibles à compléter. S’il s’était néanmoins acharné, il aurait pu réaliser des grilles, il aurait peut-être remarqué que les définitions fautives proposaient une suite de mots qui formaient un message caché :

«Aidez-moi ! Je suis par trente-cinq degrés dix-huit au nord et vingt-trois degrés quatre-vingts à l’est. Venez vite à mon secours !»

Si monsieur Flapstique avait suivi ces coordonnées se serait retrouvé dans le cloître du monastère d’Agios Christos Osias Maria, niché dans les gorges de Samarias, au sud-ouest de la Crète. Il y aurait alors bousculé par erreur Glidine Meilleur, une jeune femme avec qui il se serait lié d’amitié avant d’en faire quelques années plus tard madame Flapstique.

Bien entendu, tout cela n’arriva pas puisque mademoiselle Meilleur n’eut jamais la présence d’esprit de décoder le message secret caché dans ses grilles de sudoku.

Nul ne sait qui écrivit ces fameux appels au secours, ni quand ni comment ils atterrirent ainsi dans les pages de carnets de vacances.

Notons, tout de même que le pope dirigeant le monastère d’Agios Christos ne découvrît, lui non plus, aucun message mystique caché dans les problèmes de tavli proposés dans les pages loisirs du magazine Ta Nea car, il faut le dire, il les résolvait tous.

Il est trop fort, ce pope.


Retrouvez Les Archives de l’Insondable en podcast. Si vous appréciez ce travail, merci de nous soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.